Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La psychologie du travail a-t-elle sa place dans le monde des RH?

Comment combattre concrètement le harcèlement moral au travail?

15 Décembre 2012 , Rédigé par Marguerite Weber Publié dans #RPS

Un article vient de paraître qui donnerait, selon un Community Manager, des réponses concrètes à la question fondamentale : "Comment combattre le harcèlement moral au travail?"

 

Pourtant, à le lire et à en lire d'autres, je ne trouve rien de vraiment concret qui puisse aider les entreprises, surtout les PME et les TPE, qui n'ont pas toutes un service RH développé. 

 

Comme tout le monde, je rappelle que l'employeur a une obligation de résultat en ce qui concerne la sécurité des personnes dans son entreprise. Cela signifie que dès qu’un salarié est victime d’un acte de harcèlement moral, la responsabilité de l'employeur est automatiquement engagée. Il est donc impératif pour l’entreprise :

  1. de se prévenir les actes de harcèlement,

  2. de protéger les victimes.

 

1) Que peut faire l'employeur pour prévenir les actes de harcèlement moral ?

 

Il faut mettre en place une prévention secondaire et primaire du harcèlement moral.( RPS : 3 niveaux de prévention )

 

Pour cela, la direction de l'entreprise doit :

  • Depuis le 1° juillet 2001, désigner "un ou plusieurs salariés compétents pour s'occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de l'entreprise" (articles L 4644-1 et R 4644-1 du Code du travail).

  • Mettre en place une procédure d'alerte, rapide et pouvant être anonyme, connue de tous par voie d'affichage et de courrier personnel. Elle sera activée en cas d'atteinte aux droits des personnes.

  • Mettre en place des formations de sensibilisation à la problématique des risques psychosociaux.

  • S'assurer du soutien ponctuel de personnes externes compétentes dans ce domaine : psychologue du travail (pour la formation et le diagnostic, voire la conciliation) et un avocat (pour des conseils juridiques, …).

  • Auditer son organisation régulièrement afin de mettre en place une organisation du bien-être.

  • Établir et appliquer annuellement les recommandations du Document Unique d’Évaluation des Risques.

 

2) Que doit faire l'employeur pour protéger une victime ?

 

Toute plainte de harcèlement moral doit être prise au sérieux. Pour autant, la pression actuelle dans les entreprises, la malveillance de certains individus, le manque de formation en management, voire l'absence de simple civilité, font que les diagnostics différentiels sont pléthores, le plus courant étant le simple conflit.( Les diagnostics différentiels du harcèlement moral )

 

La jurisprudence est également en constante évolution dans ce domaine. Ainsi, par exemple, depuis septembre dernier, nous savons que la notion temporelle entre deux actes est également à prendre en considération (link)

 

Ceci étant précisé, voici les premières pistes d'action :

  • Recevoir la victime supposée et le harceleur supposé séparément et leur proposer une conciliation.

  • Si les personnes concernées acceptent, leur proposer plusieurs conciliateurs possibles internes ou externes à l'entreprise.

  • Une fois le conciliateur choisi, mettre en place des rencontres de conciliation. Cela peut sembler une évidence. Mais, n'oublions pas que l'entreprise se doit d'accompagner jusqu'au bout les protagonistes du conflit.

  • En parallèle, demander à un expert de faire une enquête de terrain, afin de déterminer la réalité des faits et d'apporter toutes les preuves nécessaires à la suite des démarches.

  • Selon la gravité des faits révélés par l'enquête, sanctionner le harceleur présumé. Cette sanction peut aller de l'avertissement au licenciement pour faute grave.

  • Alerter le CHSCT, la médecine du travail et toutes personnes concernées par la sécurité dans l'entreprise.

  • Proposer aux différentes personnes concernées, victime supposée, harceleur supposé, témoins éventuels, un suivi par le psychologue du travail qui analysera les sources du problème et apportera au groupe, ou individuellement, des solutions adaptées à la situation précise et au contexte précis de l'entreprise. Un suivi psychologique thérapeutique fait par un psychologue clinique peut également être proposé.

 

Vous constaterez que je suis restée prudente dans mes propos en employant le terme de « supposé ». Il ne suffit pas seulement de décréter qu'un conflit est un harcèlement moral et d'agir après les faits pour se prémunir de toutes plaintes. Il faut également apporter les preuves de la véracité ou non des allégations, ainsi que la preuve d'une réelle prévention en amont des faits.

 

Voici des démarches concrètes ! Il en existe certainement d'autres que les directions ont mises en place. Je vous propose de les partager ici par vos commentaires.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

how to stop snoring 16/12/2013 12:53

I think the abuse and bullying of the employees at work by the boss, manager is in many ways, and this is a matter of concern and disturbance for the people. I am glad that you have shared this with the readers and I will come again for more.

White 04/03/2013 15:42


Le 31 décembre 2012, dans la matinée, alors qu’il était en service en bleu de travail, qu’il était dans le plan de charge marqué en renfort, JPL a laissé un courrier dans son véhicule FT puis il
s’est allongé sur la voie ferrée entre St Etienne et Lyon et son corps n’a été découvert que plusieurs heures plus tard.


Je suis étudiant et il vrai que la psychologie à vraiment sa place dans le monde des grandes entreprises , dans la mesure ou l'on ne confond pas Management, Ressources humaines et
Criminalité / Ce n'est pas le cas de cette grande entreprise que l'on ose plus nommer tellement elle est exécrable avec son personnel et mensongère envers les médias... C'est sûr,
quand reconduisant des cadres supérieurs catholiques intégristes, qui dans le passé ont été membre de commandos anti- ivg, on est assuré de mauvais résultats et d'un nombre de suicides
croissants... Sans parler des mensonges qui vous font croire q'une  majorité de fonctionnaires passent à l'acte alors que 60à 65% des agents mettant fin à leurs jours sont des gens
de droits privés(cdi/cdd) car ils subissent beaucoup plus de pressions ...


La psychologie a vraiment sa place dans le Monde du Travail mais non pas dans un substitut mensonger qui vous fait croire que tout va mieux...


Roseline

Marguerite Weber 04/03/2013 16:03



bonjour Rosalie,


 


merci pour votre témoignage.


Il existe plusieurs psychologies. A chacune ses valeurs et ses possibilités. La psychologie clinique, par exemple, a toute sa légitimité en prévention tertiaire, quand le mal est déjà fait et
qu'il faut soigner les victimes de souffrance au travail.


Les psychologues du travail doivent agir en amont en modifiant les organisations pathogènes. Mais quel actionnaire osera donner le feu vert pour modifier (le plus souvent radicalement) la manière
de manager dans son(ses) entreprise(s)?


Il ne faut surtout pas croire que le psychologue seul pourra modifier les conditions de travail. Ceci est un travail collectif. Qui est prêt à relever le défit de redevenir un collectif?