Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La psychologie du travail a-t-elle sa place dans le monde des RH?

Psychologue du travail et médecine du travail.

14 Juillet 2013 , Rédigé par Marguerite Weber Publié dans #RH et psychologie

Suite à un courrier d'une lectrice, je souhaite vous parler de la place du psychologue du travail auprès du médecin du travail.

Environ 80 psychologues du travail étaient employés par des services de santé au travail en 2012, en France. Ce nombre ne cesse d'être en augmentation.

 

La médecine du travail a été créée afin d'assurer le suivi médical du salarié. Son rôle relève avant tout de l'ordre de la prévention médicale. Le médecin du travail accompagne le salarié tout au long de sa vie professionnelle. Lors de l'embauche, il confirme si celui-ci est apte ou non au poste qui lui sera assigné. Après un accident du travail ou un arrêt pour longue maladie (quelque soit l'origine de cette maladie) le salarié doit repasser par la case médecine du travail avant de rejoindre son poste. Une surveillance régulière (tous les ans ou tous les deux ans en fonction du poste occupé) du salarié est une obligation.

 

Toute entreprise doit posséder son service de médecine du travail ou être affiliée à un service de santé au travail inter-entreprise. La législation autour d'elle a évolué depuis sa création en 1946, en fonction des directives européennes et des préoccupations nouvelles.

Ainsi, après s'être focalisée sur la prévention de la santé physique du salarié et de son aptitude à travailler, elle se tourne de nos jours vers la prévention de la santé psychologique du salarié. À l'heure où les risques psychosociaux sont pléthores, les services de santé au travail recrutent désormais davantage de psychologues.

 

Mais quel est leur rôle ? Qu'est ce qui les distingue des médecins du travail ?

 

Le psychologue seconde le médecin. Pour autant leurs tâches sont différentes.

Le psychologue du travail a une approche systémique de l'entreprise. Il analyse les faits à partir de deux voies d'abord. Il peut intervenir :

  • auprès du salarié à sa demande, et lui apporter une réponse individuelle,
  • à partir de la santé de l'entreprise, son organisation, son activité, ses objectifs, suite à la demande de l'entreprise, il apporte des réponses collectives.

Il utilise sa boîte à outils pour diagnostiquer, prévenir et diminuer les problèmes de santé psychologique au travail. Il n'est pas là pour régler les problèmes externes et psychologiques des salariés. Mais, il peut régler les conflits entre salariés (sans notion de hiérarchie).

 

Il est un collaborateur qui permet une approche non médicale de la santé au travail. Pour autant, il ne doit pas tomber dans le travers de la « psychologisation » à tout va, qui veut rendre le salarié coupable de sa faiblesse psychologique.

 

Collaborateur incontournable de la prévention en santé au travail, il doit pourtant encore prouver l'importance de son rôle car il reste assimilé au psychologue clinicien, qui lui agit, à l’extérieur de l'entreprise et dont l'approche est exclusivement centrée sur l'individu.


Les missions du psychologue du travail doivent (cf.  Le psychologue du travail : qui est-il ? À quoi sert-il ? ) s'étendre au sein de l'entreprise. Il reste un facilitateur neutre et un interlocuteur indispensable dans la prévention des risques psychosociaux.

 

 

Sources :

http://vosdroits.service-public.fr/F2211.xhtml

http://www.infirmier-sante-travail.fr/fichiers/2012psychotravailamiens.pdf

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Evelyne 17/07/2015 11:36

La présence d'un psychologue du travail est souvent très utile. Les employés n'hésitent plus à leur faire part de leurs difficultés. Le bien-être des salariés est primordial pour la réussite d'une entreprise. Il faut le rappeler !

RH Santé 19/11/2014 18:01

Bonsoir,
Votre article est très intéressant! Je suis d'accord avec vous: le psychologue du travail a un rôle trop méconnu et parfois discrédité alors qu'il a un rôle essentiel pour les entreprises et leurs salariés. Il en va de même pour le médecin du travail sur lequel portent de plus en plus de mesures de "simplification".

visit 18/07/2014 11:53

Non-medical approach to health! This is commonly heard in these days. I am sure that merely mentioning this term can irritate many people who work in health related departments. Anyway, you have shared a well-written post about occupational psychologist and medicine.