Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
La psychologie du travail a-t-elle sa place dans le monde des RH?

Les victimes de HM et leur reconstruction

Suite à différents témoignages, j'ai fait le rapprochement entre les 5 phases d'acceptation de la mort de KÜBLER ROSS et d'éventuelles phases d'acceptation d'un HM. Cette analyse est issue de ma double étiquette (santé et psychologie du travail).

 

La réaction face à un HM est une réaction personnelle et collective qui peut varier en fonction des sentiments et des contextes. Cette réaction commence par le déni et se termine par une acceptation plus ou moins libératrice.

Les victimes de HM pourraient, ainsi, passer par différentes phases .

  • Le déni : Initialement, et souvent c'est sur ce point que jouera le harceleur, la victime ne se rend pas compte de ce qui lui arrive, il a du mal à comprendre que l'individu en face de lui est là pour lui créer du tord. Cela est d'autant plus difficile à comprendre que la victime ne comprend pas le pourquoi de cette attitude! « je ne comprends pas son acharnement, j'ai fini mon dossier à temps »

  • La colère ou la révolte : La victime se rend compte que ce qui lui arrive n'est pas normal, que cela est inacceptable et cherchera du soutien autour d'elle, voire accumulera des preuves contre son harceleur. « tu as vu comment il me traite, c'est inadmissible!! »

  • Le marchandage : c'est le passage obliger du questionnement de la victime. Qu'est il plus important gagner le combat de sa légitimité ou garder son poste? « je vais tenir le coup jusqu'à la retraite, je n'ai plus que deux ans à tenir comme ça! »

  • La dépression : la victime se referme sur elle, ne sait plus à qui demander de l'aide, se sent incomprise par son entourage tant professionnel que familial. « je ne peux le raconter à personne d'autre », « qui voudrait me croire », « personne ne peux m'aider »

  • L'acceptation : cette phase se réalise quand la victime est éloignée du harceleur et quand elle a réussi à faire reconnaître le HM subi. Souvent gagner un procès permet l'acceptation. Phase impossible sans un soutien social fort, elle est certainement la plus longue et la plus difficile. Malheureusement, certaines victimes n'atteignent jamais cette phase et restent dans la révolte, devenant parfois elle même des agresseurs.

 

Les 5 phases ci-dessus peuvent être linéaires mais il arrive souvent qu'une victime puisse faire des retours en arrière avant de recommencer à avancer. Une bonne façon de traverser cette épreuve est de comprendre ce que l'on vit et de partager ses sentiments et émotions avec des proches ou des gens qui vivent ou ont vécu également un HM (bien que j'émette un bémol quant à ce dernier type d'échange.)

 

Chaque phase peut durer plus ou moins longtemps entrainant plus ou moins de dégâts! (imaginez ceux induit par une phase de déni trop longue).

 

La dernière phase est souvent lointaine, parfois jamais atteinte, avec le risque pour certaines victimes de rester à jamais dans la colère rejetant toute aide sous prétexte que seule leur vérité est réelle.

 

Marguerite Weber (9/11/10)

Partager cette page

Repost 0