Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
La psychologie du travail a-t-elle sa place dans le monde des RH?

la norme d'allégeance

Les attributions internes ou externes ont été observées par de nombreux chercheurs. Jean -Léon Beauvois, en 1984, observe que la surestimation du poids de l’acteur comme facteur causal est une constante dans les recherches portant sur l'attribution causale. Il énonce alors, pour la première fois, le concept de norme d'internalité.

 

Par ailleurs, la plupart des recherches traitant d'internalité, telles que par exemple celles portant sur la prédominance des croyances en un contrôle interne des renforcements ou encore celles étudiant le biais d’auto-complaisance (tendance à attribuer ses succès à des causes internes et ses échecs à des causes externes) venant confirmer cette tendance sociale à préférer une explication interne plutôt qu'externe.(Castra & Pascual, 2004)


Une échelle d'internalité a donc été établie pour mesurer la norme d'internalité. Cette norme peut être définie comme une valorisation apprise et relativement partagée dans les groupes sociaux. Elle favorise les explications qui accentuent le rôle causal de l’acteur dans ce qu’il fait et dans ce qui lui arrive. Pourtant, on n'explique pas de la même manière les comportements selon que nous sommes acteur ou observateur de ces comportements. Ainsi, l'individu a tendance à expliquer son propre comportement par des attributions externes, alors qu'il aurait tendance à expliquer le comportement d'autrui par des attributions internes.

 

La norme d'internalité serait associée à l'exercice du pouvoir (Beauvois et Le Poultier, cité par Gangloff, 1998). Les internes, qui ne se posent pas de question sur l'environnement, s'opposeraient aux externes qui auraient en eux « le germe de la contestation » (Gangloff, 1998).

 

Selon Gangloff, des personnes allégeantes excluent alors de leurs explications les causes environnementales et prônent les causes personnologiques. Leurs recherches ont ainsi conduit à parler non plus de "norme d'internalité" mais de "norme d'allégeance". Celle-ci pourrait être définie comme la valorisation sociale des individus qui, que ce soit de manière interne ou externe, excluent, dans leurs explications de ce qui leur arrive ou de ce qu'ils font, toute responsabilité critique de l'environnement social (Gangloff, 1998).

 

En générale, la Croyance en un Monde Juste est corrélée avec l'internalité. Selon Gangloff, Abdellaoui et Personnaz (2007), il apparaît qu'en fait les échelles d'internalité mesurent l'intériorisation de la norme d'allégeance.

Gangloff et Caboux (2003) ont créé une échelle d'allégeance, composée de douze items, échelle validée à nouveau dans une recherche ultérieure de Gangloff, Abdellaoui et Personnaz (2007).

Ces auteurs (2007) ont trouvé une corrélation positive entre croyance en un monde juste et la norme d'allégeance.

 

Dans leurs études les corrélations entre les deux échelles sont significatives. «L'injustice conduirait à une dissonance cognitive nécessitant, pour son rééquilibrage, un rétablissement de la justice, mais rétablissement qui nécessiterait souvent des conduites protestataires, c'est à dire des conduites en opposition avec la norme d'allégeance. Le seul moyen de retrouver un équilibre cognitif sans déviance par apport à l'allégeance serait alors une négation de l'injustice, une affirmation péremptoire selon laquelle le monde est juste, cette affirmation passant par la responsabilisation des victimes. » (Gangloff, Abdellaoui et Personnaz, 2007).

 

BIBLIOGRAPHIE

Castra, D., Pascual, A.(2004). L’insertion professionnelle des publics précaires : une alternative au recrutement concurrentiel. Revue Européenne de Psychologie Appliquée 53 (3-4), 167–178.

Gangloff, B., : L'internalité et l'allégeance considérées comme des normes sociales : une revue. Laboratoire PRIS, Dpt de Psychologie, Université de Rouen

Gangloff B.(1998). Niveau hiérarchique, style de management et infortunes de la norme d'internalité, Revue Québécoise de Psychologie, 19(2), 29-45.

Gangloff, B., Abdellaoui, S. & Personnaz, B. «De quelques variables modulatrices des relations entre croyance en un monde juste, internalité et allégeance : une étude sur des chômeurs», Les Cahiers de Psychologie politique [En ligne], numéro 11, Juillet 2007.

 

Weber Marguerite (22/01/11)

(mémoire partie 5)

Partager cette page

Repost 0